Jazzy Bazz

Jazzy Bazz de son vrai prénom Iván est né le cashmere shaver, est un rappeur français originaire du 19e arrondissement de Paris. Il fait partie des collectifs Grande Ville et L’Entourage. Il s’est essentiellement fait connaître grâce aux Rap Contenders. À son actif, il a un album solo ainsi qu’un album avec son collectif L’Entourage. Il est souvent présent au Stade Charléty avec le Old Clan, un groupe ultra, pour soutenir le Paris Saint Germain.

Jazzy Bazz, de son vrai prénom Ivan, s’est intéressé au rap très jeune. Il en écoute dès 8 ans et c’est au collège qu’il écrit et échange ses premières « punchlines ». Son nom de scène, « Bazz » vient d’un ancien pseudonyme qu’Ivan qualifie de « horrible » et veut oublier. Quand il a voulu le changer, il a gardé Bazz et y a ajouté « Jazzy » car il était dans une période où il écoutait beaucoup de musique instrumentale jazz. C’est son père saxophoniste qui l’a initié à la musique. Mais il ne l’a pas initié au rap, sans être pour autant contre le fait que son fils en écoute. Jazzy Bazz tira son inspiration de rappeurs américains, comme D.I.T.C waterproof bag case, Boot Camp Clik ou encore Slum Village, mais aussi de rappeurs français comme IAM, NTM, Passi, les Sages Poètes de la rue ou encore Rocca.

Avant de se lancer réellement dans une carrière de rappeur, Ivan est passionné par le football et du Paris-Saint-Germain. Il devient même ultra pendant toute son adolescence. De 13 à 17 ans, il investit tout son temps et son argent dans son association de supporters avant de quitter son club de supporters ultras pour se mettre plus sérieusement à rapper.

Adolescent Jazzy Bazz réalise beaucoup d’open-mics (scènes libres où les rappeurs peuvent se produire) avec son ami d’enfance et rappeur Esso Luxueux, leur duo s’appellera la Cool Connexion. Jazzy et Esso créeront dans la même période le collectif « Grande Ville » avec d’autre amis. C’est un collectif d’artistes et musiciens en tout genre principalement originaires du 19e arrondissement de Paris. Ils s’entraident pour réaliser des projets en auto-production, sans maison de disque. Quelques années plus tard se fonde également le collectif de rappeurs « l’Entourage ». Il s’est créé dans une période creuse du rap français. Les membres se sont rencontrés via des connaissances, via des open-mics ou via Myspace, et se sont rassemblés de façon assez naturelle autour de leur passion. Ils sont tous originaires de plusieurs arrondissements de dans Paris. Dans ce collectif, on retrouve entre autres Deen Burbigo, Eff Gee, Alpha Wann ou encore Nekfeu.

Ce sont les « Rap Contenders », une ligue de battle a cappella française, qui vont être le véritable tremplin pour Jazzy Bazz. Tous les battles étant diffusés ensuite sur Youtube, cela donnaient une grande visibilité médiatique aux participants (plus de 80 millions de vues sur Youtube en 2016) . Son ami et collègue de L’Entourage, Eff Gee, participa à la première édition en 2011. C’est en voyant l’ambiance et le potentiel qu’avait cette ligue que Jazzy Bazz a décidé de participer à la deuxième édition. Il gagna son battle contre Wojtek et sa prestation fut bien reçue par le public. Cela s’explique par son attitude plus détendue qui contrastait avec les autres « clasheurs » qui étaient plus agressifs.Il participa donc à la troisième édition où il fit l’unanimité également après sa victoire face à Pand’or. C’est après ce dernier qu’il sorti son premier EP “Sur la route du 3.14”. Il termina sa carrière dans les battles dans la 5e édition du Rap Contenders en 2012 face au champion Gaïden

United States Away HOWARD 1 Jerseys

United States Away HOWARD 1 Jerseys

BUY NOW

$266.58
$31.99

. Jazzy Bazz gagna et fut donc sacré champion. Ce dernier battle compte plus de 3 millions de vues en 2016.

Après son deuxième battle au Rap Contenders, Jazzy Bazz sortit son premier album « Sur la Route du 3.14 ». L’album ne fut pas mis en vente mais fut distribué sur internet en téléchargement gratuit. Ce choix fut fait pour plusieurs raisons : premièrement l’état d’esprit de Jazzy Bazz à ce moment n’était pas de faire de l’argent avec ses morceaux mais seulement de divertir, deuxièmement par facilité, Jazzy Bazz a enregistré au studio de Grande Ville, fut aidé par ses amis du collectif pour le mixage, la production et n’avait pas de label et troisièmement parce que l’album n’aurait sûrement pas pu être commercialisé étant donné que la plupart des morceaux sont enregistrés sur des faces B. Mais ce fut une surprise pour Jazzy Bazz de voir son album être téléchargé plus de 20 000 fois en seulement trois jours. Ce succès est essentiellement dû aux bonnes prestations effectuées au Rap Contenders. L’album a maintenant largement dépassé les 50 000 téléchargements. Sur YouTube, le clip du morceau « 64 Mesures de Spleen » a dépassé les 4 500 000 vues.

Après cet album, il tombe dans une période de feuille blanche où il n’arrive plus vraiment à écrire, à trouver l’inspiration. Cette période de panne d’inspiration est due d’après lui à un questionnement sur son futur liquid meat tenderizer, il n’était pas encore certain de faire du rap toute sa vie.

En mai 2014 est sorti l’album « Jeunes Entrepreneurs » de l’Entourage auquel Jazzy Bazz a participé. Avec l’Entourage, tous les membres sont dans une dynamique d’écriture et Jazzy arrive à trouver l’inspiration, à évoluer grâce à la motivation fournie par ses comparses.

Pour son deuxième album, Jazzy Bazz décide de partir à New York pour trouver l’inspiration. Là-bas, il enregistre certains morceaux et en écrit d’autres. Son album sera totalement autoproduit et indépendant de tout label. Il enregistre et mixe tous ses morceaux grâce à ses collègues de son collectif Grande Ville. Si l’album s’appelle « P-Town », ce n’est pas pour rien.P-town fait référence à Paris. Jazzy Bazz est très attaché à sa ville et bien que les thèmes abordés soient très diversifiés, il les a tous écrit avec Paris en toile de fond. On peut par exemple le remarquer dans les titres des morceaux dans lesquels on retrouve par exemple « Fluctuac Nec Mergitur », la devise latine de Paris, « 3.14 attitude » et « 3.14 boogie » où le nombre 3.14 fait référence au nombre π qui se prononce comme le P de P-town et « Ultra Parisien » où Jazzy Bazz défend les ultras du PSG. Jazzy Bazz a d’ailleurs témoigné du changement au Parc des Princes depuis le départ des ultras dans l’émission Enquête sur la chaîne de TV française L’Équipe 21 suite à la sortie de son clip sur le morceau “Ultra Parisien”. Pour la promotion de son album, Jazzy Bazz est passé dans l’émission Planète Rap de la radio française Skyrock. Dans l’ensemble, l’album est bien accueilli par le public, sans pour autant faire des chiffres de ventes exceptionnels, on compte 4 122 albums vendus la première semaine. On peut par contre remarquer une belle performance de ses six clips issus de l’album et diffusés sur YouTube. Ils cumulent un peu moins de 5 millions en mai 2016.

Revolutionäre Armee der Befreiung Nord-Nigers

Die Revolutionäre Armee der Befreiung Nord-Nigers (französisch: Armée Révolutionnaire de Libération du Nord-Niger, kurz ARLNN) war eine paramilitärische Organisation in Niger buy football shirts.

Die ARLNN gehörte zu den wichtigsten irredentistischen Tuareg-Organisationen der 1990er Jahre, die für Angriffe gegen staatliche und private Einrichtungen verantwortlich waren. Sie wurde im Juni 1993 als Abspaltung von der Befreiungsfront des Aïr und Azawad gegründet waterproof bag case. Ihr Anführer war Attaher Abdoulmoumine. Die ARLNN forderte eine weitgehende politische, wirtschaftliche 5s waterproof, soziale und kulturelle Autonomie für die von Tuareg besiedelten Gebiete. Sie bestand aus höchstens einhundert ständigen Kämpfern. Ihr Operationsgebiet teilte sie mit der Patriotischen Front der Befreiung der Sahara. Die ARLNN koordinierte sich ab 11. September 1993 mit anderen Tuareg-Paramilitärs in der Koordination des bewaffneten Widerstands electric tenderizer. 1994 und 1995 spalteten sich insgesamt drei Splittergruppen von der ARLNN ab. Die Organisation wurde nach den Friedensverträgen mit der nigrischen Regierung im April 1995 aufgelöst.