Marcello Baldi

Marcello Baldi (* 1. August 1923 in Telve, Valsugana; † 22. Juli 2008 in Rom) war ein italienischer Filmregisseur.

Baldi brach ein Studium der Literaturwissenschaft ab smartek clothes shaver, um beim Film als Assistent der Dokumentarfilmer Antonio Covi und Vincenzo Sorelli zu arbeiten. Beim Centro Sperimentale di Cinematografia drehte er als Regieassistent Romolo Marcellinis über den Vatikan und Castelgandolfo; kurz nach dem Kriege war er für Guerra alla guerra verantwortlich, für den er einige Szenen selbst drehte und dessen Montage er fertigte meat tenderizer seasoning substitute. Bis 1954 drehte er zahlreiche Kurz-Dokumentationen und war bei Spielfilmen als Regieassistent eingesetzt, oftmals bei Lionello De Felice. In diesem Jahr erschien sein erster Langfilm (über die Besteigung des K2), den er mit dem Alpinisten Mario Fantin realisierte. 1957 erschien die spanische Spielfilm-Koproduktion La morte ha viaggiato con me in zwei Sprachversionen, wobei Baldi die italienische verantwortete. Nach einem mythologischen Film und einem Krimi verlegte sich Baldi auf die Verfilmung biblischer Stoffe meat tenderization; zunächst für das Kino, dann (als mittellange Filme) für den Videomarkt. Seit 1977 war er vornehmlich für das Fernsehen tätig, wo ihm 1972 ein später Erfolg mit Le evasioni celebri: Benvenuto Cellini gelang.

Für den Spionagefilm Inferno a Caracas benutzte er 1966 das Pseudonym Billy Marshall. Das 16. Filmfestival von Lessinia zollte Baldis Schaffen Tribut.

Sophie Mourousi

Répertoire

Sophie Mourousi, née le , est une comédienne et metteuse en scène française.

Elle est la fille de Yves Mourousi et Véronique Audemard d’Alançon.

De 1999 à 2004, Sophie Mourousi a été membre de l’Atelier Cupressien de Théâtre (ACT) — appelé AC Théâtre Val d’Europe depuis 2002 —, dirigé par Blandine Chaix. Elle y joue notamment des textes de Goldoni, Azama et Tchekhov. En 2002 et 2003, elle suit les stages « acteur devant la caméra » dirigés par Luc Gallisaires et Christine François et intègre le cycle préparatoire 3e année au Cours Florent.

En 2004, Sophie Mourousi suit la formation intensive en 2e année de l’École Florent où elle travaille sous la direction de Julien Kosellek, Jean-Pierre Garnier et Christophe Garcia. C’est dans le cadre de cette école qu’elle met en scène en 2006 la pièce Propriété condamnée de Tennessee Williams.

Elle intègre ensuite en 2006 l’Atelier Théâtral de Création (ATC) dirigé par Stéphane Auvray-Nauroy et Françoise Roche.

Après ses années de formation, elle est dirigée par Céline Le Priellec et Nicolas Taffary dans Le Malade imaginaire de Molière, par Camille Dappoigny, dans Hanjo de Yukio Mishima, et par Florent Dorin, dans Héraclès 5 d’Heiner Müller. Elle travaille également dans les créations Le bruyant cortège (2008) de Julien Kosellek, Un presque rien (2009) d’Élise Lahouassa et Je suis trop vivant et les larmes sont proches (2010) de Stéphane Auvray-Nauroy, Sophie Sire et Olav Benestvedt.

En 2007, elle met en scène sa première création : Un possible chant de la carpe. Suivent ensuite Hurlement propre (2008), Paroles affolées (2009) et Un (petit) détournement (2010), trois formes courtes créées lors des 3e, 4e et 5e éditions du festival « À court de forme », au Théâtre de L’Étoile du Nord. Elle participe également en janvier 2012 à la 7e édition du festival « À court de forme », lors duquel elle met en scène le troisième acte d’Hamlet, de William Shakespeare.

En novembre 2010, Sophie Mourousi reprend Paroles affolées au Théâtre de L’Étoile du Nord, un spectacle qu’elle avait co-écrit avec les deux acteurs et mis en scène. Paroles affolées avait été précédemment diffusé en février 2009 dans le même théâtre lors de la 4e édition du festival de formes courtes « À court de forme » ainsi que dans le cadre du festival d’été « ON n’arrête pas le théâtre » water bottle covers, en juillet 2010. Ces différentes reprises participèrent au processus de création : «&nbsp lint trimmer;Il était nécessaire pour moi, » dit-elle, « de s’armer de patience, qu’il y ait une maturation lente lors de l’élaboration du projet. ». Son maniement de la lumière, sa direction d’acteurs et son écriture la rapprochent d’écrivains de plateau tel que Joël Pommerat, dont certains critiques n’hésitent pas à dire qu’elle est l’héritière plain football jerseys wholesale. À la manière d’une “écrivaine de plateau”, Sophie Mourousi utilise différents matériaux (textes, chansons, exercices de plateau, etc.) durant le travail de répétitions afin de « mettre en place non pas une narration, mais bien des fragments, pour créer le réel et la poésie autour de deux êtres, un homme et une femme sur le plateau. » « [Sophie Mourousi] met en scène comme elle tournerait un clip de musique. Son travail est précis, rapide et visuel. »

En juillet 2011, lors de la 5e&nbsp meat tenderizer seasoning substitute;édition d’« ON n’arrête pas le théâtre », Sophie Mourousi joue Juliette dans La très excellente et très pitoyable tragédie de Roméo et Juliette de la compagnie Estrarre. Si le spectacle mis en scène par Julien Kosellek se questionne sur ce qu’on a fait de nos idoles et semble ne plus mettre l’histoire d’amour au centre de la pièce, l’interprétation du rôle de Juliette par Sophie Mourousi ne passe pas inaperçue : « Elle est parfaite en Juliette, passant de l’adolescente inerte à la femme amoureuse prête à tout. Elle apporte au rôle une belle ampleur, trop peu souvent vue, et une subtilité de jeu magnifique. ».

Sophie Mourousi est professeur d’interprétation à l’École Auvray-Nauroy.

En 2005, elle est membre du jury officiel du festival ISC Cinéma présidé par Vincent Pérez.

Penn Township, Cumberland County, Pennsylvania

Penn Township is a township in Cumberland County, Pennsylvania, United States. The population was 2,924 at the 2010 census.

Penn Township is in west-central Cumberland County. The northern two-thirds of the township are in the Cumberland Valley, while the southern third extends up the slopes of South Mountain. Yellow Breeches Creek, a tributary of the Susquehanna River, flows from west to east across the center of the township.

U.S. Route 11 forms the northern border of the township, and Interstate 81 runs parallel to it across the northern part of the township, with access from Exit 37 (Pennsylvania Route 233). The township contains the unincorporated communities of Dickinson, Cumminsville, Hockersville, Hays Grove, Longsdorf, Huntsdale, Brushtown, and Cobblesville.

According to the United States Census Bureau, the township has a total area of 29.7 square miles (76.8 km2) football fan shirts, of which 29.6 square miles (76.6 km2) is land and 0.1 square miles (0 high quality water bottles.2 km2), or 0.23%, is water.

As of the census of 2000, there were 2,807 people, 974 households, and 772 families residing in the township. The population density was 96.1 people per square mile (37.1/km²). There were 996 housing units at an average density of 34.1/sq mi (13.2/km²). The racial makeup of the township was 97.93% White, 0.25% African American, 0.29% Native American, 0.25% Asian, 0.04% Pacific Islander, 0.46% from other races, and 0.78% from two or more races. Hispanic or Latino of any race were 0.71% of the population.

There were 974 households, out of which 36.1% had children under the age of 18 living with them, 68.5% were married couples living together, 5.9% had a female householder with no husband present, and 20.7% were non-families. 16.0% of all households were made up of individuals, and 5.1% had someone living alone who was 65 years of age or older. The average household size was 2.82 and the average family size was 3.17.

In the township the population was spread out, with 26.7% under the age of 18, 7.3% from 18 to 24, 30.5% from 25 to 44, 25.1% from 45 to 64, and 10.3% who were 65 years of age or older. The median age was 37 years. For every 100 females there were 100.6 males. For every 100 females age 18 and over, there were 101.9 males meat tenderizer seasoning substitute.

The median income for a household in the township was $47,188, and the median income for a family was $49,840. Males had a median income of $31,556 versus $22,213 for females. The per capita income for the township was $18,254. About 2.7% of families and 4.4% of the population were below the poverty line, including 5.7% of those under age 18 and 2.0% of those age 65 or over.

Coordinates:

Shen Yixiu

Shen Yixiu (chinois 沈宜修  meat tenderizer seasoning substitute; pinyin Shén Yíxiū), née en 1590, morte en 1635 funny football t shirts, est une femme de lettres chinoise.

Zi : Wanjun.

Née dans une famille de lettrés, Shen Yixiu est mariée à Ye Shaoyuan (zh) (1589-1649), dont elle a trois filles et cinq fils. De ses trois filles, deux, Ye Wanwan (1610-1633) et Ye Xiaoluan (1616-1632), sont connues comme poétesse et une, Ye Xiaowan, comme dramaturge. La poésie de Shen Yixiu est fotement marquée par la mort en pleine jeunesse de ses deux filles Wanwan et Xiaoluan. En plus de l’écriture de ses poèmes, Shen a aussi édité une anthologie de littérature féminine, le Yiren si.

Les femmes qui auparavant pouvaient rivaliser avec les hommes dans le domaine de la culture étaient généralement des courtisanes. Un changement de mentalité au xviie siècle conduit les femmes de l’élite à devenir elles aussi écrivains, poétesses ou peintres, accompagnant leurs époux dans ce domaine. Shen Yixiu est l’une de ces femmes, et la première à devenir éditrice.

Shen Yixiu et ses trois filles forment un groupe littéraire unique en Chine.

Son anthologie de littérature féminine, le Yiren si (伊人思), est incluse dans le Wumentang ji (1632-1636), œuvre de son époux Ye Shaoyuan. Elle paraît donc un an après la mort Shen Yixiu. Le but de Shen, après la mort de ses deux filles (en 1632 et 1633), est de faire entendre des voix féminines contemporaines, qui autrement risqueraient de tomber dans l’oubli. Le titre signifie « Dans l’attente de quelqu’un qui est au loin » ou « Pensées de quelqu’un qui est au loin ».

À partir des années 1550 la littérature féminine connaît une vogue qui se manifeste sous la forme d’anthologies, publiés par des hommes. Le Yiren si (1636) est la première anthologie composée par une femme. Parue après la mort de Shen, il est possible qu’elle soit inachevée. Par rapport aux anthologies publiées auparavant par des hommes, le Yiren si a la particularité de ne publier que des contemporaines. S’adressant à des femmes du même milieu social que Shen Yixiu, celui des femmes lettrées de l’élite, il ne comporte aucun texte de courtisane ni à caractère érotique. L’ouvrage est divisé en quatre parties auxquelles s’ajoutent deux annexes. Une première partie contient des œuvres déjà publiées (dix-huit auteures), une deuxième des œuvres manuscrites non publiées (sept auteures, plus deux noms cités sans textes correspondant), une troisièmes des œuvres que Shen Yixiu a obtenu par ses relations (six auteures), et une quatrième des œuvres provenant de divers recueils (biji (en)). Les deux annexes contiennent des œuvres obtenues par le moyen de séances de spiritisme (deux autres auteures) et enfin l’œuvre poétique de Shen Yixiu elle-même. L’ensemble contient deux cent quarante-et-un poèmes (shi, ci), fu et textes en prose de quarante-sept femmes écrivains.

Parmi les auteures retenues se trouvent Fang Weiyi, poétesse qui a elle-même composé deux anthologies ; Tian Yuyan water bottle thermos, la fille de Tian Yiheng, lui-même auteur d’une anthologie de poésie féminine (1557) ; des membres de sa famille ou des connaissances, comme Wu Shan (vers 1610-vers 1671), une poétesse déjà reconnue à cette époque. D’autres auteures sont choisies car leur vie ressemble à celle de Shen Yixiu et de sa famille : mères ayant perdu leurs filles et jeunes filles mortes en pleine jeunesse.