Jazzy Bazz

Jazzy Bazz de son vrai prénom Iván est né le cashmere shaver, est un rappeur français originaire du 19e arrondissement de Paris. Il fait partie des collectifs Grande Ville et L’Entourage. Il s’est essentiellement fait connaître grâce aux Rap Contenders. À son actif, il a un album solo ainsi qu’un album avec son collectif L’Entourage. Il est souvent présent au Stade Charléty avec le Old Clan, un groupe ultra, pour soutenir le Paris Saint Germain.

Jazzy Bazz, de son vrai prénom Ivan, s’est intéressé au rap très jeune. Il en écoute dès 8 ans et c’est au collège qu’il écrit et échange ses premières « punchlines ». Son nom de scène, « Bazz » vient d’un ancien pseudonyme qu’Ivan qualifie de « horrible » et veut oublier. Quand il a voulu le changer, il a gardé Bazz et y a ajouté « Jazzy » car il était dans une période où il écoutait beaucoup de musique instrumentale jazz. C’est son père saxophoniste qui l’a initié à la musique. Mais il ne l’a pas initié au rap, sans être pour autant contre le fait que son fils en écoute. Jazzy Bazz tira son inspiration de rappeurs américains, comme D.I.T.C waterproof bag case, Boot Camp Clik ou encore Slum Village, mais aussi de rappeurs français comme IAM, NTM, Passi, les Sages Poètes de la rue ou encore Rocca.

Avant de se lancer réellement dans une carrière de rappeur, Ivan est passionné par le football et du Paris-Saint-Germain. Il devient même ultra pendant toute son adolescence. De 13 à 17 ans, il investit tout son temps et son argent dans son association de supporters avant de quitter son club de supporters ultras pour se mettre plus sérieusement à rapper.

Adolescent Jazzy Bazz réalise beaucoup d’open-mics (scènes libres où les rappeurs peuvent se produire) avec son ami d’enfance et rappeur Esso Luxueux, leur duo s’appellera la Cool Connexion. Jazzy et Esso créeront dans la même période le collectif « Grande Ville » avec d’autre amis. C’est un collectif d’artistes et musiciens en tout genre principalement originaires du 19e arrondissement de Paris. Ils s’entraident pour réaliser des projets en auto-production, sans maison de disque. Quelques années plus tard se fonde également le collectif de rappeurs « l’Entourage ». Il s’est créé dans une période creuse du rap français. Les membres se sont rencontrés via des connaissances, via des open-mics ou via Myspace, et se sont rassemblés de façon assez naturelle autour de leur passion. Ils sont tous originaires de plusieurs arrondissements de dans Paris. Dans ce collectif, on retrouve entre autres Deen Burbigo, Eff Gee, Alpha Wann ou encore Nekfeu.

Ce sont les « Rap Contenders », une ligue de battle a cappella française, qui vont être le véritable tremplin pour Jazzy Bazz. Tous les battles étant diffusés ensuite sur Youtube, cela donnaient une grande visibilité médiatique aux participants (plus de 80 millions de vues sur Youtube en 2016) . Son ami et collègue de L’Entourage, Eff Gee, participa à la première édition en 2011. C’est en voyant l’ambiance et le potentiel qu’avait cette ligue que Jazzy Bazz a décidé de participer à la deuxième édition. Il gagna son battle contre Wojtek et sa prestation fut bien reçue par le public. Cela s’explique par son attitude plus détendue qui contrastait avec les autres « clasheurs » qui étaient plus agressifs.Il participa donc à la troisième édition où il fit l’unanimité également après sa victoire face à Pand’or. C’est après ce dernier qu’il sorti son premier EP “Sur la route du 3.14”. Il termina sa carrière dans les battles dans la 5e édition du Rap Contenders en 2012 face au champion Gaïden

United States Away HOWARD 1 Jerseys

United States Away HOWARD 1 Jerseys

BUY NOW

$266.58
$31.99

. Jazzy Bazz gagna et fut donc sacré champion. Ce dernier battle compte plus de 3 millions de vues en 2016.

Après son deuxième battle au Rap Contenders, Jazzy Bazz sortit son premier album « Sur la Route du 3.14 ». L’album ne fut pas mis en vente mais fut distribué sur internet en téléchargement gratuit. Ce choix fut fait pour plusieurs raisons : premièrement l’état d’esprit de Jazzy Bazz à ce moment n’était pas de faire de l’argent avec ses morceaux mais seulement de divertir, deuxièmement par facilité, Jazzy Bazz a enregistré au studio de Grande Ville, fut aidé par ses amis du collectif pour le mixage, la production et n’avait pas de label et troisièmement parce que l’album n’aurait sûrement pas pu être commercialisé étant donné que la plupart des morceaux sont enregistrés sur des faces B. Mais ce fut une surprise pour Jazzy Bazz de voir son album être téléchargé plus de 20 000 fois en seulement trois jours. Ce succès est essentiellement dû aux bonnes prestations effectuées au Rap Contenders. L’album a maintenant largement dépassé les 50 000 téléchargements. Sur YouTube, le clip du morceau « 64 Mesures de Spleen » a dépassé les 4 500 000 vues.

Après cet album, il tombe dans une période de feuille blanche où il n’arrive plus vraiment à écrire, à trouver l’inspiration. Cette période de panne d’inspiration est due d’après lui à un questionnement sur son futur liquid meat tenderizer, il n’était pas encore certain de faire du rap toute sa vie.

En mai 2014 est sorti l’album « Jeunes Entrepreneurs » de l’Entourage auquel Jazzy Bazz a participé. Avec l’Entourage, tous les membres sont dans une dynamique d’écriture et Jazzy arrive à trouver l’inspiration, à évoluer grâce à la motivation fournie par ses comparses.

Pour son deuxième album, Jazzy Bazz décide de partir à New York pour trouver l’inspiration. Là-bas, il enregistre certains morceaux et en écrit d’autres. Son album sera totalement autoproduit et indépendant de tout label. Il enregistre et mixe tous ses morceaux grâce à ses collègues de son collectif Grande Ville. Si l’album s’appelle « P-Town », ce n’est pas pour rien.P-town fait référence à Paris. Jazzy Bazz est très attaché à sa ville et bien que les thèmes abordés soient très diversifiés, il les a tous écrit avec Paris en toile de fond. On peut par exemple le remarquer dans les titres des morceaux dans lesquels on retrouve par exemple « Fluctuac Nec Mergitur », la devise latine de Paris, « 3.14 attitude » et « 3.14 boogie » où le nombre 3.14 fait référence au nombre π qui se prononce comme le P de P-town et « Ultra Parisien » où Jazzy Bazz défend les ultras du PSG. Jazzy Bazz a d’ailleurs témoigné du changement au Parc des Princes depuis le départ des ultras dans l’émission Enquête sur la chaîne de TV française L’Équipe 21 suite à la sortie de son clip sur le morceau “Ultra Parisien”. Pour la promotion de son album, Jazzy Bazz est passé dans l’émission Planète Rap de la radio française Skyrock. Dans l’ensemble, l’album est bien accueilli par le public, sans pour autant faire des chiffres de ventes exceptionnels, on compte 4 122 albums vendus la première semaine. On peut par contre remarquer une belle performance de ses six clips issus de l’album et diffusés sur YouTube. Ils cumulent un peu moins de 5 millions en mai 2016.

Willy-Sachs-Stadion

Das Willy-Sachs-Stadion ist ein Fußballstadion im nordwestlichen Stadtteil der bayerischen Stadt Schweinfurt cashmere shaver, Unterfranken. Es ist seit seiner Eröffnung 1936 Heimat des 1. FC Schweinfurt 05. Der Verein hat ein vom Spender festgeschriebenes Erstnutzungsrecht.

Benannt wurde das Stadion nach Willy Sachs, dem damaligen Generaldirektor und Besitzer der Firma Fichtel & Sachs beef steak marinade tenderizer, der den Bau im Wesentlichen bezahlt hatte. Wegen seiner Verstrickungen mit dem Nationalsozialismus ist der Name heute umstritten. Willy Sachs trat 1933 von der SA zur SS über, seit 1. Mai 1933 war er Mitglied der NSDAP. Er hatte schließlich den Rang eines SS-Obersturmbannführers (1943) und gehörte dem „Freundeskreis Reichsführer SS“ (Heinrich Himmler) an. Bei der Einweihung am 23. Juli 1936 waren unter anderem Heinrich Himmler, Hermann Göring, Reichsorganisationsleiter Robert Ley, sowie der Reichsstatthalter von Bayern Franz von Epp anwesend. Willy Sachs zeigte sich aus Anlass der Stadion-Einweihung in SS-Uniform.

Es handelt sich um ein Stadion mit Leichtathletikanlage, das aber mit den hohen Bäumen, welche die Tribünenwälle umstehen, eine heimelige Atmosphäre vermittelt. Das Fassungsvermögen beträgt zurzeit 16.500 Zuschauer, darunter 860 auf Sitzplätzen auf der überdachten Haupttribüne. Der Zuschauerrekord stammt noch aus dem Jahr 1936, als 22.500 Zuschauer zu einem Gastspiel des 1. FC Kaiserslautern ins Willy-Sachs-Stadion pilgerten. Außer für Sport- und Konzertveranstaltungen diente das Stadion gelegentlich auch als Aufmarschfläche bei Zeremonien der benachbarten US-Garnison.

Zu den unrühmlicheren Kapiteln in der Geschichte des Stadions gehört eine Fußballpartie am 20. September 2001 zwischen dem damaligen Zweitligisten 1.FC Schweinfurt 05 und dem israelischen Meister Maccabi Haifa. Das Spiel sollte eigentlich im Stadion selber stattfinden, wurde aber wegen des Namens und der Entstehungsgeschichte des Stadions dann auf einen Nebenplatz verlegt.

Während der Fußball-Weltmeisterschaft 2006 war das Willy-Sachs-Stadion das Trainingsgelände der tunesischen Fußballnationalmannschaft.

In der Regionalliga Saison 2008/09 trug auch der TSV Großbardorf seine Heimspiele im Willy-Sachs-Stadion aus, weil der Sportplatz in Großbardorf nicht die DFB-Kriterien erfüllte.

Um die Auflagen für die 2. Bundesliga zu erfüllen, wurde das Stadion im Sommer 2001 saniert. Die Stufen der Stehränge wurden erneuert und eine Flutlichtanlage auf vier Masten installiert. Zudem wurde ein abgetrennter Gästeblock mit separatem Eingang eingerichtet. Von der Schweinfurter Industrie wurde eine elektronische Anzeigetafel gespendet.

Ende September 2014 wurden Wellenbrecher auf den Stehrängen installiert, welche das Platzangebot des Stadions von ursprünglich 15.050 (vor dem Umbau durch Auflagen auf 6.207 beschränkt) auf 16.500 Steh- und Sitzplätze erhöhte.

Haupteingang

Blick auf die Haupttribüne

Herbert Kurke

Herbert Kurke (* 16. August 1939 in Döllnitz) ist ein deutscher Mathematiker, der sich mit algebraischer Geometrie und kommutativer Algebra beschäftigt cashmere shaver.

Kurke studierte von 1959 bis 1960 Physik an der TU Dresden und dann von 1960 bis 1964 Mathematik an der Humboldt-Universität Berlin, wo er 1964 sein Diplom ablegte und 1967 bei Heinrich Grell über Topologische Methoden in der Theorie der kommutativen Ringe promovierte. 1969 habilitierte er sich über Henselsche Ringe. 1964 bis 1972 war er wissenschaftlicher Mitarbeiter der Akademie der Wissenschaften in Berlin. Er war seit 1972 Professor an der Humboldt-Universität und hielt ab 1992 den Lehrstuhl für Algebraische Geometrie inne ways to tenderize meat. Herbert Kurke ist mittlerweile emeritiert. Er war zu Forschungsaufenthalten u.a. am Max-Planck-Institut für Mathematik in Bonn (1988), in Mexiko (1969), an der ETH Zürich (1974), am Steklov-Institut in Moskau und in Montreal (McGill University) female soccer goalie. Er befasste sich u.a. mit der Geometrie der Modulräume von Vektorbündeln auf algebraischen Flächen und Kurven.

Kurke war seit 1983 korrespondierendes Mitglied der Berlin-Brandenburgischen Akademie der Wissenschaften und gilt als einer der bedeutendsten Algebraischen Geometer der ehemaligen DDR. Zu seinen Doktoranden zählen Gerhard Pfister, Werner Müller und Daniel Huybrechts.

Viessoix

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Géolocalisation sur la carte : France

Géolocalisation sur la carte : France

Viessoix (prononcé [vjɛswa] ou 1er janvier 2016 une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Valdallière.

Elle est peuplée de 832 habitants.

La commune est en Bocage virois. Son bourg est à 7 km à l’est de Vire, à 12 km au nord-ouest de Tinchebray et à 19 km à l’ouest de Condé-sur-Noireau.

Le territoire est traversé par la route départementale no 512 (ancienne route nationale 812) joignant Vire à Condé-sur-Noireau et bordant le nord du bourg. Elle croise au niveau de celui-ci la D 311 qui permet au nord de retrouver Burcy et au sud-est Rully. Au sud, la D 86 relie Truttemer-le-Grand au sud à Pierres et Estry au nord-est en passant par les hameaux du Chêne et de la Bouillante. Partant du sud du bourg, la D 188 rejoint Roullours au sud-ouest tandis qu’au nord-est, la D 303 mène à Chênedollé

Viessoix est majoritairement dans le bassin de la Vire, par son sous-affluent la rivière du Maine, principal affluent de l’Allière, rassemblant les eaux des ruisseaux de Pouraison et du Bois du Pirier. Le sud du territoire est drainé par des ruisseaux qui alimentent la Diane, affluent du Noireau, dans le bassin de l’Orne.

Le point culminant (302/304 m) se situe au sud-ouest, près du lieu-dit le Bois. Le point le plus bas (139 m) correspond à la sortie de la rivière du Maine du territoire, au nord-ouest. La commune est bocagère.

Le climat est océanique, comme dans tout l’Ouest de la France. La station météorologique la plus proche est Caen-Carpiquet, à 46 km, mais Granville-Pointe du Roc est à moins de 60 km. Le Bocage virois s’en différencie toutefois pour la pluviométrie annuelle qui, à Viessoix, avoisine les 950 mm.

Pour ce toponyme, Arcisse de Caumont cite une attestation Veteres aræ (« les autels anciens ») sans la dater. René Lepelley considère que Viessoix est le nom d’un cours d’eau affluent de l’Allière, ce qui n’est confirmé ni par les cartes actuelles ni par l’hydronymie proposée par le Service d’administration nationale des données et référentiels sur l’eau (le seul affluent direct de l’Allière traversant la commune étant la rivière du Maine pour laquelle le Sandre propose deux noms différents).

Lors de la bataille de Normandie, un long combat s’engage après la percée du bocage, le 31 juillet et le 1er août 1944, entre la 11e division blindée britannique et les soldats du Panzer-Gruppe West du General Eberbach pour la prise du hameau de Pavée et de la crête dominant l’Allière au nord du territoire communal. Beaucoup de chars sont détruits, notamment côté allié, et la place n’est finalement conquise que lors du repli allemand consécutif à l’échec de la contre-attaque de Mortain le 13 août, permettant ainsi la libération du bourg de Viessoix.

Le , Viessoix intègre avec treize autres communes la commune de Valdallière créée sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales. Les communes de Bernières-le-Patry, Burcy, Chênedollé, Le Désert chelsea football socks, Estry, Montchamp, Pierres, Presles, La Rocque, Rully, Saint-Charles-de-Percy, Le Theil-Bocage, Vassy et Viessoix deviennent des communes déléguées et Vassy est le chef-lieu de la commune nouvelle.

Le conseil municipal était composé de quinze membres dont le maire et trois adjoints. Ces conseillers intègrent au complet le conseil municipal de Valdallière le jusqu’en 2020 et Patrick Poupion devient maire délégué.

En 2013 cashmere shaver, la commune comptait 832 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2004, 2009, 2014, etc. pour Viessoix) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations. Viessoix a compté jusqu’à 1 303 habitants en 1841.

Le bourg de Viessoix a été traversé par le Tour de France 2011, lors de la sixième étape reliant Dinan à Lisieux.

Sur les autres projets Wikimedia :

Clydeside Scottish

Clydeside Scottish Omnibuses Ltd was a bus operating subsidiary of the Scottish Transport Group formed in June 1985 from Western SMT Company Ltd. The company operated until May 1989, when it was remerged with Western Scottish, the successor company to Western SMT.

From its head office in Paisley, Clydeside Scottish covered an operating area bounded by Largs in the south, the River Clyde to the north and the south side of Glasgow to the east. The company also operated services on the Isle of Bute. It was the largest operator in Inverclyde and Renfrewshire and had depots in Rothesay handheld running bottle, Largs, Greenock, Johnstone, Inchinnan, Paisley and Thornliebank in the south of Glasgow. Its fleet numbered 334 buses when formed.

Clydeside Scottish also provided coaches for Scottish Citylink services between Gourock, Glasgow Airport, Glasgow and onward to Edinburgh.

Clydeside Scottish was one of the shortest lived of the “new” Scottish Bus Group subsidiaries, lasting shortly under four years as a stand-alone company. Clydeside was created in preparation for the deregulation of the British bus industry in 1986, and eventual privatisation of the state-owned Scottish Bus Group (SBG). A bright red and yellow livery was introduced for the fleet steak tenderizer recipe, and a fleet name displayed in a style different from the corporate SBG look.

On deregulation, the company launched a network of services in the city of Glasgow, competing against the city operator Strathclyde Buses. A large number of two-person operated open-platform AEC Routemaster buses were purchased from London Transport for these services, which gave the company the advantage of giving change (as opposed to the exact fare the city operator demanded) without the buses having to linger at bus stops. The Routemasters operated on services into Paisley, Renfrew and Johnstone. Strathclyde Buses retaliated against the competition, however, by introducing routes beyond the city boundary and into Clydeside’s operating territory.

A number of innovative marketing initiatives were introduced including ticketing, advertising, staff motivation and production of a story book “Rodney The Routemaster comes to Town” aimed at children.

While competing with the much larger Strathclyde Buses, Clydeside suffered an explosion of new operators in Paisley and in particular, Greenock. Clydeside found it increasingly difficult to compete against so many operators with much smaller operating costs cashmere shaver. In May 1989 it was merged with Western Scottish. The Clydeside name was retained by Western as a trading name, but its red and yellow livery was replaced by Western black, white and red.

The former Clydeside operations, with the exception of those on Bute, passed to a new company, Clydeside 2000 plc, on the privatisation of Western Scottish in October 1991. Clydeside’s new management and employees took a 76% stake in the new company, with Luton & District purchasing the remainder. The company scaled down its Glasgow operations, and the depots at Largs, Thornliebank and Paisley closed in the following three years.

Clydeside 2000 was taken over by British Bus in November 1994 (Luton & District had become part of British Bus a few months earlier) pill shaver; British Bus was subsequently acquired by the Cowie Group, later to become Arriva. Clydeside was renamed Arriva Scotland West, trading at the time as Arriva serving Scotland. Arriva expanded its Scottish operations with the purchase of McGill’s Bus Service of Barrhead and Ashton Coaches of Greenock, although the Greenock operations of Arriva Scotland West were later demerged and sold to local management as McGill’s Bus Services.

In December 2011 it was announced that Arriva had agreed a deal to sell its remaining Scottish operations to McGill’s. The sale was completed in March 2012.